Inflation élevée et hausse des taux d'intérêt : quelle solution ?

POUR VOIR LES PRODUITS ET SERVICES LOCAUX

Sélectionnez votre pays

Face à un environnement d'investissement difficile, nous avons demandé à cinq des plus brillants esprits en investissement de GAM Investments et de nos sociétés partenaires de partager leurs points de vue sur la manière de protéger les rendements et de diversifier les risques des portefeuilles dans un monde où l'inflation et les taux d'intérêt augmentent.

26 avril 2022

Partout dans le monde, les taux d'inflation atteignent des sommets inégalés depuis plusieurs décennies et les banques centrales s'efforcent de réagir. En mars, l'inflation aux États-Unis a atteint 8,5 %, le taux le plus élevé depuis 40 ans, tandis qu au Royaume-Uni elle a grimpé à 7 % et à 7,4% dans la zone euro Frappée par deux années d'incertitude et de contraintes d'approvisionnement causées par la pandémie de Covid-19, et aggravée par le choc du conflit entre l'Ukraine et la Russie, l'économie mondiale des prix toujours plus élevés. Dans ce contexte, les banques centrales revoient rapidement leurs perspectives de croissance mondiale et réagissent en fermant les robinets monétaires. La Réserve fédérale américaine (Fed) a augmenté ses taux de 25 points de base en mars et son président, Jerome Powell, a indiqué qu'une hausse de 50 points de base était possible lors de la réunion de mai. D'autres économies développées, telles que la Banque d'Angleterre, réagissent par des hausses similaires. En raison de l'inflation galopante, des hausses de taux d'intérêt et des incertitudes géopolitiques actuelles, les investisseurs doivent s'adapter à un environnement très différent de celui de la décennie précédente.

Grégoire Mivelaz - Dette subordonnée

Alors que la perspective d'une hausse des taux est assez difficile pour les détenteurs d'obligations en général, la dette subordonnée, c'est-à-dire les obligations émises à des fins de capital et non de financement, peut permettre de préserver le capital grâce à une très bonne qualité de crédit de générer des revenus élevés et réguliers et d'être moins sensible aux taux d'intérêt. Tous les secteurs et toutes les obligations ne sont pas égaux, la dette subordonnée est principalement émise sous la forme d'obligations à taux fixe et à taux flottant, ce qui lui confère une faible sensibilité aux taux d'intérêt. En outre, le secteur financier émet la majorité de la dette subordonnée en Europe, qui est le secteur qui bénéficie le plus de la hausse des taux. Nous pensons que le crédit européen va surperformer le crédit américain, la Banque centrale européenne (BCE) étant susceptible de relever les taux moins souvent que la Fed. En raison de ces facteurs, nous pensons que la dette subordonnée n'est pas seulement complémentaire des stratégies à haut rendement, mais, dans l'environnement actuel, fait partie de la solution. En outre, nous pensons que nous nous trouvons au meilleur point d'entrée pour cette classe d'actifs pour les deux à trois prochaines années.

Adrian Owens - Macro -économie et revenu fixe en devises

Nous pensons que les banquiers centraux sont confrontés à des défis importants, car les risques de croissance ont augmenté face à l'environnement inflationniste, et sont exacerbés par la guerre en Ukraine. En raison de ces inquiétudes concernant la croissance, nous avons vu les taux d'intérêt à court terme se brader Dans cet environnement, nous pensons que les break-even sont intéressants. Deuxièmement, il pourrait être avantageux de pouvoir vendre à découvert les taux d'intérêt. Les taux d'intérêt vont augmenter, et selon nous bien plus haut que ce que les investisseurs ont actuellement évalué. Par conséquent, il est très utilepertinent de pouvoir vendre à découvert des marchés comme les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Europe. Une autre stratégie dans un monde de taux d'intérêt plus élevés consiste à essayer de positionner les portefeuilles de manière qu'ils aient une corrélation limitée avec les classes d'actifs plus traditionnelles, comme les transactions de valeur relative. À l'avenir, nous pensons que la protection contre l'inflation, le positionnement en vue de taux plus élevés et les transactions de valeur relative sont plus judicieux que jamais, face à certains courants défavorables que nous observons aujourd'hui.

Tom Mansley - Titres adossés à des créances hypothécaires

Les titres adossés à des hypothèques et à des actifs offrent une exposition au crédit qui permet aux investisseurs d'obtenir des rendements intéressants tant que le crédit est solide. Les prêts hypothécaires ont deux lignes de défense pour récupérer de l'argent dans cette situation. La première est l'emprunteur et la deuxième est l'actif derrière l'hypothèque. En ce qui concerne l'emprunteur, le taux de chômage est aujourd'hui inférieur à 4 % aux États-Unis, ce qui signifie que le marché du travail est solide. En outre, la proportion du revenu consacrée au service de la dette, comme les prêts hypothécaires, les prêts automobiles et les prêts étudiants, n'a jamais été aussi basse depuis que la Réserve fédérale a commencé à recueillir des données, au début des années 1980. Par conséquent, les défaillances et les saisies sont faibles.

De plus, les prix des maisons ont augmenté de manière significative, ce qui signifie que l'actif garantissant le prêt est très solide. Nous pensons que les prix resteront soutenus car de maisons disponibles à la vente n'a jamais été aussi basse et la demande pour ces maisons est très forte. Cela signifie que le crédit est solide et, par conséquent, qu'il présente un risque de taux d'intérêt très faible, une faible volatilité, une faible corrélation avec d'autres actifs, et comme les écarts de taux sont aujourd'hui plus importants qu'ils ne l'étaient même avant la pandémie de Covid-19, nous pensons que nous sommes à un point d'entrée attractif pour obtenir un rendement solide à l'avenir. L'inflation va pousser les salaires à la hausse, et à mesure que les salaires augmentent, il devrait devenir plus facile de faire des paiements hypothécaires. En outre, l'inflation soutient les prix des maisons, de sorte que l'actif est encore plus sûr, ce qui rend les hypothèques avec exposition au crédit sûres.

 

John Seo - Obligations catastrophes et titres liés à l'assurance

Les obligations catastrophes et les titres liés à l'assurance, leur nature et leur construction, sont des instruments à taux ajustable qui s'indexent bien sur les hausses de taux d'intérêt et l'inflation. Comme les coupons sont à taux variable, chaque point de base de hausse des taux d'intérêt sur la partie courte de la courbe est directement répercuté sur le coupon.

En ce qui concerne l'inflation, les compagnies d'assurance révisent méticuleusement leurs primes sur une base annuelle avec chaque assuré en fonction de l'inflation constatée et attendue et, par conséquent, la nature même de l'activité est indexée sur l'inflation.

Une troisième caractéristique des obligations catastrophes et des titres liés à l'assurance est qu'un environnement de peur, d'incertitude et de doute stimule les ventes d'assurance et de réassurance. ne réaction psychologique à l'environnement dans lequel nous nous trouvons fait que la demande d'assurance et de réassurance augmente considérablement, et la volonté de payer des primes plus élevées.

Par conséquent, l'incertitude du marché a pour avantage de faire augmenter les primes d'assurance, mais nous ne payons pas nécessairement cela pour un risque plus élevé, car un effondrement du marché ou même un événement tragique, comme la guerre en Ukraine, ne peut pas provoquer un tremblement de terre ou un ouragan.

 

Paul McNamara - Dette des marchés émergents

Les marchés émergents (ME) commencent à être intéressants maintenant que les modèles de croissance mondiale ont commencé à changer. Au cours des 18 derniers mois, les ME ont sous-performé en raison du ralentissement des taux de vaccination ou de la poursuite des blocages, tandis que le dollar américain est resté fort. À mesure que l’on constate une reprise de la croissance dans les marchés émergents et en Europe, la force du dollar semble moins un obstacle à surmonter. . Dans l'environnement inflationniste actuel, la hausse des prix des matières premières pourrait profiter aux exportateurs des marchés émergents, en particulier aux pays d'Amérique du Sud, car les économies industrialisées dépendent des marchés émergents pour leurs matières premières. En outre, le problème du Covid-19 s'est considérablement atténué et la fin des confinements devrait stimuler la croissance mondiale et réduire le déséquilibre de la croissance des années précédentes.
Informations juridiques importantes
Les informations contenues dans ce document sont données à titre indicatif et ne constituent pas un conseil en investissement. Les opinions et évaluations contenues dans ce document peuvent changer et reflètent le point de vue de GAM dans l'environnement économique actuel. Aucune responsabilité n'est acceptée quant à l'exactitude et l'exhaustivité des informations. Il n'y a aucune garantie que les prévisions se réalisent. Les instruments financiers mentionnés sont fournis à titre d'illustration uniquement et ne doivent pas être considérés comme une offre directe, une recommandation d'investissement ou un conseil d'investissement. Les actifs et les allocations sont susceptibles de changer. Les performances passées ne sont pas un indicateur de l'évolution actuelle ou future.

Grégoire Mivelaz

Fund Manager, ATLANTICOMNIUM S.A.
Mon avis

Adrian Owens

Investment Director
Mon avis

Tom Mansley

Investment Director
Mon avis

Dr John Seo

Co-founder and Managing Director of Fermat Capital
Mon avis

Articles Liés

The Disruptive Strategist - IA et apprentissage automatique: Automatiser le marché du prêt

Kevin Kruczynski

The Disruptive Strategist - En pleine tempête (de stockage)

Mark Hawtin

Comment l'inflation pourrait disparaître

Julian Howard

Opinions
Invalid MyProfileDialogViewModel detectedTitleText or MessageText is not populated