Ce site utilise des cookies

Pour vous offrir la meilleure expérience possible, ce site utilise des cookies. Vous pouvez retrouver toute l'information concernant notre utilisation des cookies ici. Votre vie privée est importante pour nous et nous vous encourageons à lire notre politique de confidentialité.

OK

The Disruptive Strategist - La révolution SPAC : sélectionner les actions comme dans les années 80

POUR VOIR LES PRODUITS ET SERVICES LOCAUX

Sélectionnez votre pays

Mark Hawtin, de GAM Investments, et l'équipe Disruptive Growth étudient la frénésie d'achat autour des special purpose acquisition companies (SPAC) et expliquent pourquoi, selon eux, les transactions dé-SPAC pourraient offrir des opportunités d'investissement au cours des prochaines années.

28 avril 2021

Cliquez ici pour télécharger The Disruptive Strategist Q1 2021 (EN).

Le premier trimestre 2021 a été marqué par une frénésie sur le marché des SPAC aux États-Unis, avec, durant cette période, des émissions équivalentes à celles de toute l'année 2020 (voir le graphique 1 ci-dessous). Les SPAC existent depuis le début des années 2000, lorsqu’en 2003, Millstream Acquisition Corporation, le premier SPAC, a lancé son introduction en bourse (IPO). Avec des marchés en pleine expansion, il n’est pas surprenant que les SPAC connaissent un boom. L'histoire regorge de cas de frénésie ou de bulles financières qui ont explosé. Ainsi, au début du XVIIIe siècle, toutes sortes d'investissements réels et imaginaires ont été portés aux nues pendant la South Sea Bubble. Dans ce contexte, une société a été lancée pour acheter les tourbières irlandaises, une autre pour fabriquer un pistolet permettant de tirer des boulets de canon carrés et une troisième « pour constituer une entreprise aux bénéfices énormes, mais dont personne ne connaissait la nature ! ». Fait remarquable, 2 000 GBP (l'équivalent d'environ 400 000 GBP d’aujourd'hui) ont été investies à l'époque dans cette entreprise.

Graphique 1 : Le volume des introductions en bourse de SPAC a continué à augmenter au début de 2021.

 
Source : Dealogic, Goldman Sachs Global Investment Research. Données en date du 26 février 2021. À des fins d'illustration uniquement.

Étant donné que les SPAC sont moins surveillés que les IPO et que les entreprises peuvent plus facilement se conformer aux exigences de cotation, les SPAC sont devenus un instrument populaire des entreprises en phase de démarrage pour pénétrer le marché. Ce phénomène suscite évidemment des doutes quant à l'adéquation des investisseurs au marché public et l’on peut s’attendre à un renforcement de la réglementation dans ce domaine. Cependant, en principe, ce type d'opération est un moyen judicieux d’apporter des entreprises sur le marché et présente le grand avantage d'éviter les fluctuations importantes du prix de l'IPO le premier jour de cotation étant donné que le prix est fixé dans les conditions de la fusion.

Le véritable enjeu des SPAC, notamment observé au premier trimestre 2021, est la frénésie d'achat visant les véhicules SPAC qui, dans certains cas, ont multiplié le prix des actions sans qu'aucune cible n'ait été identifiée. Ainsi, il suffisait d'annoncer qu'un SPAC cherchait à fusionner avec une entreprise du secteur des véhicules électriques pour provoquer ce type de hausse. Les SPAC sont émis à 10 USD par action aux États-Unis et, si l'on tient compte du portage du sponsor, le montant réel par action est plus proche de 8-8,5 USD. Lors de la cotation, la valeur tangible du SPAC se limite à cela. Que le SPAC puisse compter sur une équipe de gestion réputée et, dans certains cas, avoir attiré des célébrités en tant qu'investisseurs, la valeur tangible par action reste inférieure à 10 USD.

Selon nous, de nombreuses transactions intéressantes de dé-SPAC pourraient offrir des opportunités d'investissement attrayantes. Cependant, il nous semble essentiel d'attendre que la société candidate à la fusion soit identifiée et rendue publique, voire que l'opération soit conclue ; l'investisseur achète alors une proposition commerciale tangible susceptible de valorisation selon les critères traditionnels. En fait, les transactions dé-SPAC peuvent offrir des opportunités d'investissement au cours des trois à cinq prochaines années avec des entités fusionnées hors du radar, comme lorsque dans les années 80, l'art de la sélection de valeurs tel que pratiqué par des investisseurs légendaires Peter Lynch ou Warren Buffett faisait émerger des joyaux cachés capables de produire des rendements multibagger magiques.

Informations juridiques importantes
Les informations contenues dans ce document sont données à titre indicatif et ne constituent pas un conseil en investissement. Les opinions et évaluations contenues dans ce document peuvent changer et reflètent le point de vue de GAM dans l'environnement économique actuel. Aucune responsabilité ne sera acceptée quant à l'exactitude et l'exhaustivité des informations. Les performances passées ne sont pas un indicateur des tendances actuelles ou futures. Les instruments financiers mentionnés sont fournis uniquement à titre d'illustration et ne doivent pas être considérés comme une offre directe, une recommandation d'investissement ou un conseil d'investissement. La référence à un titre ne constitue pas une recommandation d'achat ou de vente de ce titre. Les titres mentionnés ont été sélectionnés dans l'univers des titres couverts par les gestionnaires de portefeuille afin d'aider le lecteur à mieux comprendre les thèmes présentés. Les titres inclus ne sont pas nécessairement détenus par un portefeuille ou ne représentent aucune recommandation des gestionnaires de portefeuille. Il n'y a aucune garantie que les prévisions se réalisent.

Mark Hawtin

Investment Director

Articles Liés

Sustainability-linked bonds - quels avantages pour les investisseurs ?

Andrew Dewar

The Disruptive Strategist - Semi-conducteurs : Qu’est-ce qui change vraiment cette fois?

Mark Hawtin

Les gestionnaires d'actifs passent à l'action contre le changement climatique

Opinions
Invalid MyFavouriteContentDialogViewModel detectedTitleText or MessageText is not populated