Ce site utilise des cookies

Pour vous offrir la meilleure expérience possible, ce site utilise des cookies. Vous pouvez retrouver toute l'information concernant notre utilisation des cookies ici. Votre vie privée est importante pour nous et nous vous encourageons à lire notre politique de confidentialité.

OK

Entrons-nous dans une phase de retour à la croissance? Les gérants de fonds GAM racontent leurs histoires.

Dr Frédéric Desobry, Co-Chief Investment Officer de GAM Systematic, partage ses vues

Returning to Growth
POUR VOIR LES PRODUITS ET SERVICES LOCAUX

Sélectionnez votre pays
Pour nous, un événement comme celui que nous avons traversé cette année fournit des données importantes, qui peuvent être utilisées pour élaborer de nouveaux modèles ou améliorer ceux existants.
Frédéric Desobry

jeudi 6 août 2020

Alors que les investisseurs systématiques n'utilisent pas les prévisions sur les marchés mondiaux ou l'économie mondiale de la même manière que les investisseurs traditionnels, Frédéric Desobry affirme qu'il y a des points de données qui indiquent qu'un rebond est en train de se produire.

Echapperons-nous à un nouveau confinement en cas de deuxième vague ?

Le confinement a commencé le 23 mars au Royaume-Uni. Après un peu plus de trois mois de confinement strict, les mesures restrictives ont été assouplies début juillet, et la situation parait presque redevenue normale. Les écoles, les restaurants et les pubs rouvrent, et chacun peut retrouver une vie sociale et même voyager. Malgré cela, dans la plupart des pays d’Europe occidentale, le nombre de nouvelles infections ne semble pas avoir augmenté. Certains pays comme le Japon et l’Australie enregistrent toutefois une augmentation du nombre de cas de contagion ou de décès, ou les deux. La question n’est donc pas seulement de savoir s’il y aura ou non une deuxième vague en Europe occidentale, mais de prévoir, s’il y en a une, quel sera alors son impact économique ? Le problème bien sûr est qu’une deuxième vague pourrait se traduire par de nouvelles mesures de confinement, ce qui pourrait ralentir fortement la reprise de l’économie mondiale en cours. A mon avis, l’incertitude a probablement diminué par rapport à la situation que nous avons traversée au premier semestre, qui a été riche d’enseignements. Nous comprenons désormais beaucoup mieux les risques, et la population a appris à s’adapter à cette période difficile, notamment du point de vue sanitaire. Des processus ont été introduits et, après une première série de confinements nationaux stricts, des mesures plus locales sont déployées, beaucoup plus ciblées : elles concernent des villes, secteurs et types d’activités particuliers et elles peuvent être levées au besoin au cas par cas. Ainsi, du point de vue de l’investissement, je pense qu’il y a moins d’incertitude. Qu’il y ait une deuxième vague ou non, et que cette deuxième vague conduise ou pas à une nouvelle période de confinement strict, il y a moins d’incertitude sur les mesures, qu’elles soient sociales, monétaires ou budgétaires, qui peuvent être adoptées, et leur impact possible.

Entrons-nous dans une phase de retour à la croissance pour les marchés et les économies ? 

En tant qu’investisseurs systématiques, nous n’utilisons pas les prévisions sur les marchés mondiaux ou l’économie mondiale comme d’autres investisseurs. Certains indicateurs révèlent toutefois qu’une reprise se profile : c’est le cas des indices mondiaux des directeurs d’achat par exemple. Ce qui est vraiment intéressant, c’est que la reprise est déjà visible, alors que cela a pris près d’un an pour que les mêmes signes apparaissent lors de la crise financière mondiale. Aux premier et deuxième trimestres, nous avons observé l’une des chutes des marchés les plus fortes de l’histoire, suivie d’une grave récession, et les bons chiffres mensuels ou trimestriels enregistrés actuellement signifient simplement que nous passons d’une période d’activité faible, voire nulle à un certain niveau d’activité. A ce stade, il est essentiel de déterminer si ce rebond d’après crise, largement lié aux mesures budgétaires et d’assouplissement quantitatif, donnera lieu à une croissance durable et régulière, et combien de temps cela prendra pour que la reprise nous ramène au niveau d’activité économique d’avant la crise sanitaire. Qu’est-ce que cela signifie pour votre classe d’actifs ?

Cela constitue une excellente opportunité pour les contrats à terme liquides en tant que classe d’actifs.

La classe d’actifs dans son ensemble a raisonnablement bien résisté à la crise. Elle n’a pas trop été affectée par la dislocation que nous avons observée ailleurs et est restée relativement négociable, avec globalement de bons profils de liquidité. Les contrats à terme liquides recouvrent un très grand nombre d’instruments. Ils constituent par nature une classe d’actifs très diversifiée. Les environnements comme celui-ci, caractérisés par une baisse de l’incertitude et une apparente reprise de l’activité, qu’il s’agisse d’une reprise en « V » marquée ou d’un regain de croissance progressif à plus long terme, permettent historiquement l’émergence de tendances durables et régulières sur le marché. Tout nouvel événement affectant les marchés, comme celui qui s’est produit au premier trimestre de cette année, nous apporte de nouvelles données servant à tester différentes thèses d’investissement. C’est peut-être anecdotique, mais il est essentiel pour nous de pouvoir paramétrer nos modèles ou évaluer notre thèse d’investissement sur des horizons longs. Nous devons pouvoir analyser si nos modèles se comportent de la manière prévue. Les événements extrêmes comme les krachs boursiers sont par nature heureusement plutôt rares, et pour nous, un événement comme celui de cette année fournit des données importantes, qui peuvent être utilisées pour élaborer de nouveaux modèles ou améliorer ceux existants.


Informations juridiques importantes
Les données figurant dans ce document ne sont fournies qu’à titre informatif et ne comportent pas de conseil en investissement. Les opinions et évaluations contenues dans ce document peuvent changer et reflètent le point de vue de GAM dans les conditions conjoncturelles actuelles. Aucune responsabilité n’est assumée quant à l'exactitude et l’exhaustivité des données. La performance passée ne constitue pas un indicateur de l’évolution courante ou future.
Returning to Growth

Alors que nous continuons à naviguer dans la crise de la Covid-19, les gérants de fonds de GAM partagent leurs points de vue.

lire plus
Invalid MyFavouriteContentDialogViewModel detectedTitleText or MessageText is not populated