Ce site utilise des cookies

Pour vous offrir la meilleure expérience possible, ce site utilise des cookies. Vous pouvez retrouver toute l'information concernant notre utilisation des cookies ici. Votre vie privée est importante pour nous et nous vous encourageons à lire notre politique de confidentialité.

OK
False 51a9eed8-ad52-4635-b130-5d057a3485b9

Entrons-nous dans une phase de retour à la croissance? Les gérants de fonds GAM racontent leurs histoires.

Mark Hawtin, Directeur des investissements chez GAM, partage ses vues.

Returning to Growth
POUR VOIR LES PRODUITS ET SERVICES LOCAUX

Sélectionnez votre pays
Il y a eu une certaine négligence pour certains noms plus récents qui, je pense, semblent intéressants dans des domaines tels que l'industrie, la technologie, la santé et les fintechs. 
Mark Hawtin

jeudi 24 septembre 2020

Mark Hawtin analyse l'évolution vers l’industrie 4.0 et s'intéresse aux bénéficiaires de l'après-Covid.

Le passage du industrie 3.0 au industrie 4.0 est l'un des enjeux que nous analysons actuellement, et qui sera extrêmement pertinent dans le monde d'après la Covid. Le industrie 3.0 correspond aux vastes plateformes grand public qui ont été développées ces dix dernières années. Avec le industrie 4.0, il s'agit plutôt de la façon dont la prochaine vague de technologies utilisera davantage les données, l'intelligence artificielle, l'Internet des objets et la multiplication des objets connecté, avec la 5G comme technologie motrice. Je pense qu'avec la Covid, les sociétés qui bénéficient directement de tout cela ont été particulièrement mises en lumière, comme par exemple les entreprises qui rendent le télétravail possible. En conséquence, d'autres sociétés plus récentes ont été quelque peu négligées, alors que, de mon point de vue, elles semblent intéressantes, notamment dans des domaines comme l'industrie, la technologie, la santé et la fintech. Alors que nous nous dirigeons vers le monde de l'après-Covid, je crois qu'il convient d'être attentif aux positions dans certaines grandes multinationales comme Google, Amazon, Apple, Microsoft et Facebook en particulier. Elles figurent en bonne place dans le portefeuille de très nombreuses stratégies, dont certaines n'ont même pas de lien direct avec la technologie ou la croissance. Il y a un risque que, lorsque le marché commencera à regarder au-delà de la pandémie, ces grandes multinationales entrent dans une période de sous-performance, à mesure que le marché se tournera vers des positions plus cycliques qui s'en sortiront peut-être bien mieux dans l'après-Covid. À ce titre, les agences de voyage en ligne, lourdement touché depuis quatre à cinq mois, sont un bon exemple. Les analystes prévoient désormais que le secteur du voyage mettra trois, quatre, voire cinq ans à retrouver les niveaux d'avant la Covid ; une vision très pessimiste selon moi. Je pense aussi que dans le segment du télétravail, il existe un groupe d'entreprises plus petites qui ont été largement survalorisées, parce que leur croissance s'est accélérée avec la Covid, mais aussi du fait de la frénésie des investisseurs particuliers. Je crois qu'il ne faut pas l'oublier. Cela pourrait inclure certains logiciels de travail collaboratif et certaines entreprises qui se sont lancées dans le commerce en ligne par simple imitation de la concurrence. Elles ont certes enregistré une solide croissance mais avant tout parce qu'il était impossible de franchir la porte d'un magasin. Tout cela devrait évoluer et nous pourrions voir certaines valeurs du commerce en ligne commencer à accuser une baisse de leur chiffre d'affaires. Par conséquent, nous estimons qu'il est temps de se détourner des bénéficiaires immédiats de la Covid au profit des sociétés qui sauront tirer leur épingle du jeu dans le monde de l'après-Covid.
Returning to Growth

Alors que nous continuons à naviguer dans la crise de la Covid-19, les gérants de fonds de GAM partagent leurs points de vue.

lire plus
Invalid MyFavouriteContentDialogViewModel detectedTitleText or MessageText is not populated