Communiqué de presse

18 février 2021

GAM Holding AG présente ses résultats annuels pour 2020

Faits marquants

  • 4e trimestre 2020 : premier trimestre d’entrées nettes pour la gestion des investissements depuis 2018
  • Redressement de la performance globale des investissements : de bonnes performances pour les stratégies actions
  • Une perte sous-jacente avant impôts de 14,9 millions de francs suisses comparé à un bénéfice sous-jacent de 10,5 millions de francs suisses en 2019 — une perte nette de 388,4 millions de francs suisses selon les normes IFRS
  • Le projet de réduction des coûts a dépassé son objectif avec 71,6 millions de francs suisses d’économies par rapport à 2019
  • Les objectifs financiers restent inchangés et devraient être atteints au cours de l’exercice 2024
  • Une bonne capacité de résistance opérationnelle et une productivité élevée dans un environnement de télétravail
  • Un engagement en faveur de la croissance illustré par une nouvelle direction de la distribution et une équipe de spécialistes des investissements renforcée
  • Une nouvelle responsable de l’investissement durable : la durabilité est élevée au rang de priorité stratégique
  • Les encours sous gestion du Groupe s'élevaient à 122,0 milliards de francs suisses au 31 décembre 2020, en baisse par rapport aux 132,7 milliards de francs suisses1 enregistrés au 31 décembre 2019

Gestion des investissements – des entrées nettes positives au quatrième trimestre

  • Au 31 décembre 2020, les encours sous gestion s’élevaient à 35,9 milliards de francs suisses, contre 48,4 milliards de francs suisses1 à la fin de l’année 2019
  • Les sorties nettes de 10,6 milliards de francs suisses, l’impact de 0,9 milliard de francs suisses provenant de la vente de fonds et les mouvements de change négatifs nets de 1,9 milliard de francs suisses n’ont été que partiellement compensés par des effets de marché positifs nets de 0,9 milliard de francs suisses pour l’ensemble de l’année 2020
  • Le quatrième trimestre de 2020 a vu des entrées nettes de 0,3 milliard de francs suisses, le premier trimestre d’entrées nettes positives depuis le début de l’année 2018

Au 31 décembre 2020, les actifs sous gestion de l’activité de Private Labelling s’élevaient à 86,1 milliards de francs suisses, contre 84,3 milliards de francs suisses à la fin de l’année 2019

Surperformance des investissements : au sein de l’activité de gestion des investissements, 70% des actifs sous gestion ont surperformé leur indice de référence sur cinq ans et 23% sur trois ans (contre respectivement 78% et 74% en 2019)

Le programme de renforcement de la compétitivité a dépassé son objectif de réduction des coûts

  • Les dépenses totales ont été réduites de 71,6 millions de francs suisses par rapport à 2019
  • Poursuite de la simplification de l’entreprise, avec des perspectives de gains de productivité supplémentaires de 15 millions de francs suisses en frais fixes de personnel et frais généraux pour l’exercice 2021
  • Une nouvelle direction de la distribution résolument axée sur la croissance

  • Jeremy Roberts a rejoint GAM le 1er septembre en tant que Responsable global de la distribution et Jill Barber a rejoint GAM le 2 novembre en tant que Responsable globale des solutions institutionnelles
  • Cette nouvelle structure bicéphale favorise une meilleure approche des segments de clientèle spécifiques
  • Rob Bailey a rejoint GAM le 12 octobre en tant que Responsable de la distribution au Royaume-Uni pour se concentrer sur la croissance de l’activité wholesale au Royaume-Uni
  • Renforcement et développement de l’équipe de spécialistes des investissements en 2020 afin de soutenir la croissance, avec la nomination de Matt Williams, Paras Bakrania et Davide Petrachi pour diriger les initiatives des spécialistes produits respectivement dans le domaine des actions, de la gestion systématique et des solutions multi-actifs, aux côtés de Ralph Gasser pour l’obligataire

Une orientation stratégique en faveur de l’investissement durable pour répondre à la demande de la clientèle

  • Stephanie Maier a rejoint GAM en tant que Responsable globale de l’investissement durable et d’impact le 4 janvier 2021 pour diriger l’investissement durable et l’ESG, considérés comme une priorité stratégique
  • Lancement d’une stratégie d’investissement durable axée sur la dette émergente locale en janvier 2021, avec de nombreux autres lancements de produits à venir pour compléter notre offre existante
  • Une volonté de faire de GAM un leader en matière de durabilité des entreprises, notamment en renforçant nos politiques et notre communication tout en continuant à étudier la possibilité d’obtenir la certification « B Corp »
  • Publication du premier rapport sur le développement durable pour, d’une part, améliorer la transparence de l’entreprise et, d’autre part, continuer à témoigner de notre volonté de faire progresser la stratégie de développement durable de l’entreprise

Mise à niveau technologique : Progression de l’implémentation de SimCorp

  • Cette plate-forme d’investissement front-to-back totalement intégrée permettra à toutes les équipes d’investissement de travailler sur une plate-forme unique, d’améliorer l’expérience client, d’accroître la transparence et l’efficacité opérationnelle, ainsi que de générer des gains de productivité
  • La migration de nos activités dans le domaine des actions s’est bien déroulée, et la migration du reste de nos activités est prévue pour 2021

Les objectifs financiers restent inchangés, mais ont été reportés à l’exercice 2024 en raison de l’impact de la pandémie

  • Un bénéfice sous-jacent avant impôt de 100 millions de francs suisses
  • Une marge d’exploitation de 30%
  • Un ratio de masse salariale sur CA de 45-50%

Le Comité de direction du groupe ne recevra pas de prime pour 2020

  • Les dispositions contractuelles relatives à la rémunération des gérants de portefeuille restent inchangées
  • Les autres formes de rémunération variable à l’échelle de l’entreprise reflètent les performances financières de l’entreprise
  • Les primes accordées dans le cadre du plan de primes discrétionnaires annuelles pour les employés ne faisant pas partie du Comité de direction du groupe seront entièrement différées sur une période de trois ans

Le Conseil d’administration ne proposera pas de dividendes au titre de l’exercice 2020 conformément à la politique de l’entreprise en matière de dividendes

Le Conseil d’administration renonce de manière permanente à une partie de ses émoluments au regard de l’environnement de marché

Pour Peter Sanderson, CEO du Groupe : « Même dans les conditions très difficiles de 2020, GAM a continué à accomplir de grands progrès dans la mise en œuvre de sa stratégie axée sur l’efficacité, la transparence et la croissance. Au sein de l’équipe, nous étions tous confiants dans notre stratégie, comme le montrent les mesures que nous avons prises en mars pour intensifier nos efforts afin d’assurer la pérennité de l’entreprise. Je suis heureux de constater que notre stratégie commence à porter ses fruits avec une dynamique positive dans notre activité de gestion de placements au cours du quatrième trimestre.

GAM continue d’attirer et de retenir certains des plus brillants esprits de l’industrie. En 2020, nous avons procédé à d’importantes nominations et, avec l’équipe en place, nous partageons tous la même conviction et visons à développer l’entreprise en offrant à nos clients les meilleurs investissements, ainsi que l’innovation et la réflexion durable nécessaires pour protéger leur avenir financier. »

Résultats 2020 du Groupe

Le produit net des commissions et frais a baissé de 29%, passant de 329,9 millions de francs suisses en 2019 à 233,2 millions de francs suisses. Cette contraction s’explique principalement par la diminution des frais de gestion et des commissions nets, due à la baisse des actifs sous gestion moyens et à la réduction de la marge sur les frais de gestion de l’activité de gestion des investissements, qui n’a été que partiellement compensée par la hausse des encours sous gestion moyens et des marges sur les frais de gestion de l’activité de Private Labelling. Les commissions de performance nettes ont diminué, pour passer de 12,8 millions de francs suisses à 2,8 millions de francs suisses, et les principaux contributeurs ont été les stratégies non directionnelles actions et les stratégies obligataires.

Les dépenses relatives au personnel ont diminué de 24% et sont passées de 197 millions de francs suisses en 2019 à 150,5 millions de francs suisses en 2020. Les rémunérations variables ont diminué de 44%, à 32,2 millions de francs, principalement en raison de la baisse des primes discrétionnaires liée aux résultats de l’entreprise et à la baisse des revenus. Les frais fixes de personnel ont diminué de 15%, en raison d’une baisse des effectifs due aux programmes de départs volontaires et involontaires en 2020. L’effectif s’élevait à 701 ETP au 31 décembre 2020, contre 817 ETP à la fin de l’année 2019.

Les frais généraux se sont élevés à 75,0 millions de francs suisses, soit une baisse de 25% par rapport à 2019. Cette baisse s’explique par la réduction des coûts liés aux services de conseil, à la technologie, aux déplacements et au marketing.

La marge d’exploitation s’est établie à -4,7%, contre un résultat positif de 4,3% en 2019. Bien que la baisse des coûts ait été supérieure à nos prévisions elle n’a pas pu compenser entièrement la diminution des encours sous gestion et des revenus.

La perte sous-jacente avant impôtss’est élevée à 14,9 millions de francs suisses en 2020, contre un bénéfice sous-jacent de 10,5 millions de francs suisses en 2019, en raison de la baisse des produits nets des commissions et frais et n’a été que partiellement compensée par la réduction des dépenses que nous avons continué de mener avec rigueur.

Le taux d’imposition effectif sous-jacent pour 2020 était de 0,0%, contre 53,3% en 2019. La baisse du taux d’imposition effectif est principalement due à la perte avant impôt sous-jacente.

Le bénéfice par action sous-jacent dilué a été négatif, à -0,10 franc suisse, en baisse par rapport au bénéfice de 0,03 franc suisse en 2019, résultant de la perte nette sous-jacente.

La perte nette selon les normes IFRS s’est élevée à 388,4 millions de francs suisses en 2020, contre une perte nette de 3,5 millions de francs suisses en 2019, essentiellement imputable à la dépréciation du goodwill de 373,7 millions de francs suisses, lequel avait principalement été généré par l’acquisition de GAM par Julius Baer en 2005 et UBS en 1999.

 

Gestion des investissements : encours, flux et performance

Mouvements des encours sous gestion (milliards CHF)

Les encours sous gestion s’élevaient à 35,9 milliards de francs suisses au 31 décembre 2020, contre 48,4 milliards de francs suisses1 à la fin de l’année 2019, et cette baisse est principalement due aux sorties nettes globales de 10,6 milliards de francs suisses et aux mouvements nets négatifs du marché et des changes de 1,0 milliard de francs suisses.

Flux nets par activité

Dans l’activité obligataire, les sorties nettes se sont élevées à 6,6 milliards de francs suisses, principalement en raison des sorties sur les fonds GAM Star Credit Opportunities et GAM Local Emerging Bond qui n’ont été que légèrement compensées par les entrées dans les fonds GAM Greensill Supply Chain Finance et GAM Star Cat Bond.

Les stratégies multi-actifs ont enregistré des sorties nettes de 0,6 milliard de francs suisses en 2020, sous l’effet de rachats effectués principalement par des clients institutionnels et privés.

Pour l’activité actions, GAM a enregistré des sorties nettes de 1,0 milliard de francs suisses, avec des entrées nettes dans les fonds GAM Star European Equity, GAM Star Disruptive Growth et GAM Swiss Sustainable Companies, qui ont été plus que compensées par les sorties des fonds GAM Japan Equity et GAM Global Eclectic Equity principalement.

En ce qui concerne les fonds systématiques, les sorties nettes de 0,9 milliard de francs suisses ont été provoquées par les sorties effectuées sur les fonds GAM Systematic Core Macro et GAM Systematic Alternative Risk Premia.

Pour ce qui est des solutions alternatives, GAM a enregistré des sorties nettes de 1,3 milliard de francs suisses, en raison de rachats effectués sur des mandats institutionnels.

Les produits de performance absolue ont enregistré des sorties nettes de 0,2 milliard de francs suisses, avec des entrées dans les fonds GAM Star Emerging Market Rates et GAM Star Alpha Technology qui ont été plus que compensées par des sorties provenant principalement des fonds GAM Star (Lux) - Merger Arbitrage et GAM Star (Lux) - European Alpha.

Performance des investissements

Sur la période de trois ans courant jusqu’au 31 décembre 2020, 23% des actifs sous gestion des fonds ont surperformé leur indice de référence respectif, contre 74% au 31 décembre 2019. Cette baisse s’explique principalement par les plus faibles performances de nos deux plus importantes stratégies obligataires, qui ont été pénalisées par les fluctuations du marché liées à la COVID-19 en mars, mais qui ont rebondi depuis. Sur la période de cinq ans courant jusqu’au 31 décembre 2020, 70% des actifs sous gestion des fonds ont surperformé leur indice de référence respectif, contre 78% au 31 décembre 2019. Au 31 décembre 2020, 56% et 61% des actifs sous gestion de GAM suivis par Morningstar ont surperformé leurs groupes de pairs sur respectivement trois et cinq ans.2Nos stratégies actions ont enregistré de bonnes performances en 2020, et beaucoup d’entre elles se sont classées dans le premier quartile de leurs groupes de pairs sur ces différentes périodes.

 

Private Labelling : encours et flux

Mouvements des encours sous gestion (milliards CHF)

Nos fonds sous label privé sont des produits sur mesure, conçus pour les banques, les assureurs, les gestionnaires d’actifs indépendants et les investisseurs institutionnels. Sur cette activité, nous figurons parmi les plus grands fournisseurs de services de gestion pour compte de tiers en Europe. Elle gère la plate-forme d’exploitation de tous les fonds de nos clients du Private Labelling et d’environ 78% de nos fonds de l’activité de gestion des investissements, ce qui représente environ 114 milliards de francs suisses d’actifs sous gestion cumulés au 31 décembre 2020.

Au 31 décembre 2020, les actifs sous gestion avaient augmenté, pour atteindre 86,1 milliards de francs suisses, contre 84,3 milliards à la fin de l’année 2019. Les sorties nettes de 0,4 milliard de francs suisses ont été plus que compensées par des mouvements nets positifs de change et de marché de 2,2 milliards de francs suisses.

En janvier 2021, un client de la division Private Labelling a annoncé qu’il allait transférer son activité à un autre prestataire de services dans le cadre d’une relation stratégique plus large avec ce dernier. Au 31 décembre 2020, les actifs sous gestion du client s’élevaient à 21,5 milliards de francs suisses. Le transfert vers le nouveau prestataire devrait commencer au cours du second semestre 2021.

Gestion des liquidités et des capitaux

A la fin de l’année 2020, la trésorerie et les équivalents de trésorerie s’élevaient à 270,9 millions de francs suisses, en baisse par rapport aux 315,8 millions de francs suisses de l’année précédente. Cela résulte de rachats nets d’investissements en capital d’amorçage et de flux de trésorerie générés par les activités d’exploitation, qui ont été plus que compensés par les paiements de contreparties différées liés à des acquisitions, principalement en rapport avec GAM Systematic, les dépenses liées aux licenciements dans le cadre du programme de restructuration et les dépenses capitalisées liées au projet SimCorp.

Les immobilisations corporelles ajustées à fin 2020 s’élevaient à 188,7 millions de francs suisses, contre 197,2 millions un an plus tôt. Les principaux facteurs de cette baisse ont été la perte nette selon les normes IFRS et les dépenses capitalisées relatives au projet SimCorp, mais à l’exclusion des éléments liés aux immobilisations incorporelles et de la variation du passif financier liée à GAM Systematic.

Le Conseil d’administration propose de ne pas verser de dividendes au titre de l’exercice 2020

Conscient de la perte sous-jacente de GAM en 2020, le Conseil d’administration propose aux actionnaires de ne pas verser de dividende au titre de l’exercice 2020. Le Conseil d’administration continue d’avoir pour objectif de verser aux actionnaires un dividende minimum de 50% du bénéfice net sous-jacent.

Rémunération pour l’exercice 2020

Pour l’exercice financier 2020, aucune prime ne sera versée aux membres du Comité de direction du groupe, ce qui témoigne de leur implication et suit le principe fondamental de GAM qui consiste à lier la rémunération à la performance globale du groupe. A l’avenir, les primes incitatives à long terme continueront de faire partie du cadre de rémunération de GAM, car elles font partie intégrante du dispositif global de rémunération, et permettent d’aligner les intérêts de la direction et ceux des actionnaires ; elles illustrent en outre le caractère de long terme de la rémunération globale versée aux dirigeants de GAM. Les primes accordées dans le cadre du plan de primes discrétionnaires annuelles pour les employés ne faisant pas partie du Comité de direction du groupe seront entièrement différées sur une période de trois ans.

Lors de l’assemblée générale annuelle de 2020, le Conseil d’administration a revu ses structures de frais et, compte tenu de l’environnement de marché et de ses répercussions sur GAM, décidé de renoncer à une partie de ses frais. Le Conseil d’administration a également accepté de rendre ces changements permanents pour tenir compte de l’environnement financier difficile auquel l’entreprise est confrontée.

Perspectives

GAM estime être bien placée pour aider ses clients à traverser cette période difficile en leur proposant une gamme diversifiée de produits et de solutions gérés activement, en s’appuyant sur son réseau mondial de distribution. La société estime que l’environnement de marché restera volatil, mais que la demande des clients restera soutenue. GAM se consacre entièrement à sa croissance et à la poursuite de la simplification de ses activités.



Nous nous engageons de nouveau à atteindre nos objectifs financiers, à savoir un bénéfice sous-jacent avant impôts de 100 millions de francs suisses, une marge opérationnelle de 30% et un ratio de masse salariale sur CA compris entre 45 et 50%. En raison de l’impact de la COVID-19 sur son activité, la société vise désormais à atteindre ces objectifs lors de l’exercice 2024.

Dont 0,3 milliard de francs suisses pour des fonds du marché monétaire au 31 décembre 2019, que GAM a accepté de vendre à la ZKB comme annoncé dans les résultats du premier semestre 2019 et dont la vente s’est faite au quatrième trimestre 2020.
2La comparaison des groupes de pairs repose sur la classification sectorielle « standard » de Morningstar Direct. Les références des classes d’actions dans Morningstar ont été établies de manière à saisir la classe d’actions de capitalisation institutionnelle la plus ancienne, pour chaque fonds d’un groupe de pairs donné.
Evènements à venir :

21 avril 2021 Rapport de gestion intérimaire du 1er trimestre 2021
29 avril 2021 Assemblée générale annuelle
4 août 2021 Résultats semestriels 2021
21 octobre 2021 Rapport de gestion intermédiaire pour le 3e trimestre 2021
Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Charles Naylor
Global Head of Communications and Investor Relations
T +44 20 7917 2241
 
Media Relations
Ute Dehn Christen
T+41 58 426 31 36
Media Relations
Kathryn Jacques
T +44 20 7393 8699
 
Investor Relations
Jessica Grassi
T +41 58 426 31 37


Visit us at: www.gam.com

Follow us on: Twitter et LinkedIn

 

A propos de GAM

GAM est une des principales entreprises de gestion d’actifs indépendantes. La société fournit des solutions et des produits d’investissement actifs à une clientèle composée d’institutions, d’intermédiaires financiers et d’investisseurs privés. A son activité de base dans le domaine des placements s’ajoutent des services de private labelling, qui englobent des services à l’intention de gestionnaires d’actifs tiers. Au 31 décembre 2020, GAM employait 701 personnes (ETP) dans 14 pays, avec des centres d’investissement à Londres, Cambridge, Zurich, Hong Kong, New York, Milan et Lugano. Les gérants bénéficient de l’appui d’un vaste réseau de distribution mondial. GAM, qui a son siège à Zurich, est cotée à la SIX Swiss Exchange sous le symbole « GAM ». Au 31 décembre 2020, les actifs sous gestion du Groupe s’élevaient à 122 milliards de francs suisses (138.0 milliards de dollars américains).

Avertissement concernant les déclarations prospectives

Le présent communiqué de presse de GAM Holding AG (la « Société ») comprend des déclarations prospectives qui reflètent les intentions, les convictions ou les attentes et les projections actuelles de la Société concernant ses résultats d’exploitation, sa situation financière, ses liquidités, ses performances, ses perspectives, ses stratégies et ses opportunités futurs, ainsi que ceux du secteur dans lequel elle opère. Les déclarations prospectives englobent toutes les considérations qui ne sont pas des faits historiques. La Société a essayé d’identifier ces déclarations prospectives en utilisant des mots tels que « peut », « sera », « devrait », « s’attend à », « a l’intention de », « estime », « anticipe », « projette », « croit », « cherche », « planifie », « prédit », « continue » et des expressions similaires. Ces déclarations se fondent sur des hypothèses et des anticipations qui peuvent s’avérer erronées, bien que la Société les considère comme raisonnables à l’heure actuelle.

Ces déclarations prospectives sont soumises à des risques, à des incertitudes, à des hypothèses et à d’autres facteurs qui pourraient amener les résultats d’exploitation, la situation financière, les liquidités, les performances, les perspectives ou les opportunités réelles de la Société, ainsi que ceux des marchés qu’elle sert ou entend servir, à s’écarter sensiblement de ceux exprimés ou suggérés dans ces déclarations prospectives. Les facteurs importants qui pourraient causer ces écarts incluent, sans toutefois s’y limiter : l’évolution du contexte des affaires ou d’autres aspects du marché, de nouvelles dispositions légales, fiscales et réglementaires, les conditions économiques générales ainsi que la capacité de la Société à réagir aux tendances du secteur des services financiers. D’autres facteurs pourraient entraîner des différences significatives dans les résultats, les performances ou les réalisations. La Société décline expressément toute obligation ou tout engagement à publier des mises à jour ou des révisions concernant les déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué de presse, ou concernant toute modification des anticipations de la Société ou tout changement dans les événements, conditions ou circonstances sur lesquels ces déclarations prospectives sont fondées, sauf si la loi ou la réglementation en vigueur l’exige.

Invalid MyProfileDialogViewModel detectedTitleText or MessageText is not populated