La Chine: les questions les plus posées

POUR VOIR LES PRODUITS ET SERVICES LOCAUX

Sélectionnez votre pays

Jian Shi Cortesi, de GAM Investments, répond à certaines des questions brûlantes que les clients se posent à propos de la Chine.

07 juillet 2022

Qu'est-ce qui se cache derrière la politique « zéro covid » de la Chine ?

Le gouvernement chinois est confronté à un compromis entre les décès dus au covid et le ralentissement économique. En ce qui concerne les décès liés au covid, les défis sont les suivants :

  • Grâce au succès des mesures d'endiguement prises en Chine ces deux dernières années, moins de 0,1% des Chinois ont été infectés par le covid, et la Chine n'a connu que quelques milliers de décès dus au covid (contre 1 million aux États-Unis). Cela rend probablement la population chinoise très vulnérable au covid comparée à celle des pays qui sont en passe d'atteindre une immunité collective.
  • Le segment le plus vulnérable de la population chinoise n'a pas envie de se faire vacciner. Seuls 60% des personnes âgées de 60 ans et plus ont reçu une injection de rappel, ce qui signifie que 100 millions de personnes âgées en Chine ne sont pas vaccinées.
  • La proportion de lits d'unités de soins intensifs (USI) est largement insuffisante en Chine. Selon les données de l'enquête de la Chinese Society of Critical Care Medicine.1 le rapport entre le nombre de lits d'USI et le nombre de lits d'hôpitaux dans le pays n'est que de 1,65%, ce qui signifie qu'il n'y a que 3,43 lits d'USI pour 100 000 personnes.

Sur la base des 2 à 3 décès pour 1000 personnes que nous avons observés dans de nombreux pays occidentaux, j'estime que l'abandon des mesures zéro covid en Chine pourrait entraîner 3 à 4 millions de décès dans le pays (sur la base d'un million de décès liés au covid aux États-Unis pour une population de 300 millions d'habitants ; la Chine a une population quatre fois plus importante) et une pression importante sur les hôpitaux. C'est le scénario que la Chine veut éviter.

Le vaccin à ARNm changera-t-il la donne pour la Chine ?

La Chine est proche d'approuver son premier vaccin à ARNm. Au moins six vaccins à ARNm nationaux font l’objet d'essais cliniques en cours au moment de la rédaction du présent document.

Il a été démontré que les vaccins à ARNm déclenchent une réponse anticorps plus forte que le vaccin chinois Sinovac. Toutefois, il est peu probable qu'un vaccin à ARNm change la donne pour la Chine ; trois injections du vaccin Sinovac se sont déjà révélées efficaces à plus de 90% contre le risque de décès lié au covid.2

Par conséquent, la clé pour la Chine n'est pas l'ARNm, mais plutôt l'augmentation du taux de vaccination chez les personnes âgées. La couverture des injections de rappel n'était que de 60% pour les personnes de plus de 60 ans, comme indiqué plus haut, et de 20% seulement pour les personnes âgées de 80 ans et plus3. Pour motiver les personnes âgées à se faire vacciner, le gouvernement offre désormais diverses incitations en espèces.

Quand la Chine assouplira-t-elle sa politique zéro covid ?

Bien qu'il soit difficile de prédire le moment exact où la Chine mettra fin à sa politique zéro covid, nous pensons que la tendance est à l'assouplissement. Elle vient de réduire la durée de quarantaine des touristes entrants de deux semaines à une semaine, par exemple.

La Chine finira par abandonner la stratégie zéro covid lorsque les villes disposeront de ressources médicales adéquates et d'une couverture vaccinale élevée, notamment chez les personnes âgées et les autres groupes vulnérables.

Qu'attendons-nous du congrès du Parti cet automne ?

Le Parti communiste chinois (PCC) devrait convoquer son 20e congrès national en octobre/novembre. Le congrès du Parti déterminera les nouveaux dirigeants du pays pour les cinq prochaines années.

Comme l'indique le rapport de la Heritage Foundation, si l'on s'attend largement à ce que Xi soit réélu à la tête de l'État, le résultat n'est pas garanti. Xi tire son pouvoir du consentement de l'ensemble de la direction du PCC, qui, comme pour les dirigeants précédents, est gagné par la performance et le compromis.

Les priorités présentées au cours du congrès du parti contribueront à définir la trajectoire politique, économique et de politique étrangère de la Chine pour les années à venir.

Que fait la Chine pour soutenir l'économie et le marché boursier ?

  • La Chine est la seule grande économie qui a réduit ses taux d'intérêt cette année.
  • Assouplir les restrictions à l'achat de biens immobiliers et les prêts hypothécaires pour soutenir le marché immobilier.
  • Soutenir une croissance saine de l'internet et viser à stimuler la compétitivité mondiale de l'internet chinois.
  • Augmenter les remboursements de la TVA, tout en permettant aux petites entreprises de reporter les paiements de la sécurité sociale.
  • Doubler le montant des prêts préférentiels accordés aux moyennes et petites entreprises. Permettre aux particuliers et aux petites entreprises de différer le remboursement de leurs prêts.
  • Supprimer les restrictions de transport pour la logistique industrielle. Augmenter les vols intérieurs et internationaux.
  • Augmenter les dépenses de consommation dans les secteurs de l'automobile et du logement, en exonérant de 60 milliards de RMB la taxe sur l'achat de voitures pour les acheteurs de véhicules de tourisme, et en améliorant les politiques immobilières pour encourager les acheteurs.
  • Augmenter la production de charbon pour assurer la sécurité énergétique.
  • Améliorer l'aide à la population en situation de chômage.

Quel est le risque d'un conflit militaire à Taïwan?

La République populaire de Chine, gouvernée par le PCC, définit son territoire comme étant la Chine plus Taïwan, mais elle ne contrôle pas Taïwan. À Taïwan, la constitution stipule qu'elle fait partie de la République de Chine et définit son territoire comme étant celui de Taïwan plus la Chine continentale. C'est le résultat de la précédente guerre civile. Le PCC espère qu'à terme, la Chine continentale et Taïwan pourront être réunifiées par des pourparlers pacifiques, comme ceux qui ont eu lieu entre l'Allemagne de l'Est et de l'Ouest. Toutefois, ces dernières années, certains politiciens taïwanais ont fait pression pour modifier la constitution afin de redéfinir Taïwan comme une entité souveraine distincte. Pour la Chine continentale, cela équivaut à une déclaration d'indépendance. Si Taïwan fait cela, le gouvernement chinois a ouvertement déclaré qu'il utiliserait la force militaire pour prendre le contrôle de l’île. Nous pensons toutefois que la guerre actuelle en Ukraine sert d'avertissement et réduit la probabilité d'un conflit à Taïwan.

  • La couverture médiatique de Taïwan montre que les Taïwanais ne sont pas sûrs que les États-Unis se battront pour eux en cas de guerre. Nous avons le sentiment que Taïwan est moins enclin qu'avant à pousser à l'indépendance.
  • Compte tenu des sanctions et des perturbations économiques auxquelles la Russie est confrontée, il est peu probable que la Chine engage une action militaire sans que Taïwan ne déclare son indépendance.

Les États-Unis ont une très forte influence sur Taïwan et sont fortement motivés pour l'empêcher de modifier la constitution, ce qui permettrait de maintenir la paix. Si Taïwan décidait de modifier sa constitution, les États-Unis se retrouveraient dans une situation très difficile, car ils seraient confrontés à un dilemme : soit ils se battent avec la Chine, soit ils ne font rien, et aucune de ces options n'est particulièrement souhaitable.

Informations juridiques importantes
Les informations contenues dans ce document sont données à titre indicatif et ne constituent pas un conseil en investissement. Les opinions et évaluations contenues dans ce document peuvent changer et reflètent le point de vue de GAM dans l'environnement économique actuel. Aucune responsabilité n'est acceptée quant à l'exactitude et l'exhaustivité des informations. Il n'y a aucune garantie que les prévisions se réalisent. Les instruments financiers mentionnés sont fournis uniquement à titre d'illustration et ne doivent pas être considérés comme une offre directe, une recommandation d'investissement ou un conseil d'investissement. Les actifs et les allocations sont susceptibles de changer. Les performances passées ne sont pas un indicateur de l'évolution actuelle ou future.

Jian Shi Cortesi

directrice des investissements
Mon avis

Active Thinking

Quatre tendances de croissance structurelle au sein des petites et moyennes capitalisations suisses

Thomas Funk

The Disruptive Strategist - Les dangers de la rémunération à base d'actions en période de ralentissement économique

Pieran Maru

The Disruptive Strategist - Jumeaux numériques

David Goodman

Opinions